23 route d’Auray - 56330 PLUVIGNER
Nos horaires Tel. 02 97 86 16 79

Labelle Verte

Topinambour, en 2016 on met de côté nos préjugés culinaires !…

Publication du mercredi 20 janvier 2016

   

 

 

 

 

 


 image3Surnommé artichaut de Jérusalem ou poire de terre, le topinambour est un légume oublié qui revient à la mode. A (re)découvrir.

Le topinambour s’adapte à tous types de sols. Il est donc cultivé dans la France entière.

La variété la plus commune est le topinambour rouge, ou topinambour commun.

On retrouve également le Violet de Rennes, le Rouge du Limousin et le topinambour fuseau.

  Retrouvez toutes nos recettes dans la rubrique « Notre Actualité » de notre site

 


 

Le topinambour est d’une forme peu régulière, de couleur rosé ou jaune pâle. Entre la racine de gingembre et la pomme de terre, il s’agit en fait d’un prochain cousin de la racine du tournesol.

Le topinambour est originaire d’Amérique du Nord. Répandu en Europe au début du XVIIe siècle, ce tubercule tient son nom d’une tribu amérindienne, les Topinambours qui furent amenés en France à la même période. Ce légume connut ses heures de gloire grâce à Parmentier. Puis, très consommé durant la Seconde Guerre Mondiale, il fut vite oublié, assimilé à un mauvais souvenir.

L’inuline, un glucide spécifique

Le topinambour a une teneur élevée en glucides. Ceux-ci sont à 50% composés, non pas d’amidon comme la pomme de terre, mais d’inuline. Cependant, ce composé est faiblement assimilable. Parvenu au colon, il a une action légèrement laxative. Les estomacs fragiles doivent donc faire attention à leur consommation.

Les fibres, alliées du transit

Ce légume est très riche en fibre (7 à 8%), ce qui stimule l’activité intestinale, accélère le transit et aide à lutter contre les tendances à la constipation.

Des minéraux et des vitamines

L’apport minéral n’est pas négligeable non plus. Avec un rapport sodium/potassium très bas, il a de bonne propriétés diurétiques. Les vitamines du groupe B sont bien représentées, utiles pour un bon fonctionnement neuro-musculaire.

Valeurs énergétiques

Le principal composant énergétique du topinambour est l’inuline. Elle n’influence pas la glycémie des personnes diabétiques contrairement à l’amidon. L’inuline donne aux légumes une saveur un peu sucrée très spécifique aux légumes tels que l’artichaut, les salsifis et les cardons. Ce qui a pour conséquence de donner un goût sucré à tout ce qui est bu par la suite. Le topinambour apporte 31 kcal/100 g, ce qui est peu, par rapport à la pomme de terre : 85 kcal/100 g et l’artichaut : 40 kcal/100 g.


 Retrouvez toutes nos recettes dans la rubrique « Notre Actualité » de notre site